Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Confinement au pays du confit

La pandémie qui s’est brutalement propagée sur toute la planète n’épargne personne. En France, le confinement mis en place a ralenti l’économie et restreint nos libertés. Chacun s’adapte comme il peut et prend son mal en patience… En Périgord, terre de gastronomie et de savoir-vivre, le coronavirus n’a pas réussi à contaminer l’optimisme des locaux. Partout des initiatives fleurissent, où créativité, solidarité et bonne humeur font oublier la morosité ambiante. Et si la Périgord Attitude prenait tout son sens en cette période difficile ?

À consommer sans modération

Sur le plan sanitaire, on peut louer l’initiative remarquable de Bouchillou Alkya, une entreprise bergeracoise spécialisée dans la peinture industrielle. Disposant de la  technologie et de certains composants, cette société a proposé de fabriquer le fameux gel hydroalcoolique, recommandé par les institutions pour se laver les mains. En deux jours, 1600 litres ont été produits, ce qui a donné une bouffée d’oxygène aux professionnels de santé. La démarche a été possible grâce au concours de plusieurs acteurs de la région : Eurenco, un fabriquant d’explosifs a offert 1000 litres d’éthanol, Esencia, spécialiste des extraits et arômes naturels pour boissons alcoolisées et spiritueux a fourni la glycérine. Une preuve que, face à l’adversité, les industriels ne s’en lavent pas toujours les mains !

 

 

Réalisés par Voile de Lin www.voiledelin.com

Battre le COVID19 à plate couture 

Dans un même registre, pour faire face à la rupture des stocks des masques de protection, une infirmière de l’hôpital de Périgueux a incité les artisans couturiers de la Dordogne à en confectionner. En se basant sur un tutoriel de l’hôpital de Grenoble, elle a dessiné un patron de masque à trois plis, proche de ceux utilisés en chirurgie. Fabriqués en coton, ils sont lavables en machine et réutilisables. Une précision de taille : leur utilisation ne relève pas d’un dispositif médical, le but est d’améliorer les gestes barrières comme le contact de la main à la bouche et les postillons. De fil en aiguille, les couturières de l’agglomération de Bergerac, soutenues par le Pôle santé, se sont elles aussi mises au travail. De quoi en découdre avec le virus !

 

Pour retrouver le tutoriel de la vidéo, c’est ici !

 

Culture et transmission

La bibliothèque départementale de Dordogne, fermée jusqu’à nouvel ordre, offre gratuitement au grand public la possibilité d’avoir accès à ses collections en version digitale. Livres numériques, musique, films, presse, contenus éducatifs sont en libre accès depuis le 23 mars. Dans la même veine, une librairie bergeracoise, La Colline aux livres, a créé un groupe sur Facebook, Les lectures de confinement, où deux fois par jour, des personnes lisent en direct des passages d’ouvrages. Il y en a pour tous les goûts, avec la séquence de 11 heures pour les enfants, et celle de 18 heures réservées aux adultes. Une lecture intelligente de la situation !

La Colline aux livres - www.lacollineauxlivres.com

 

La fièvre du sport

Pour prendre l’épidémie du bon côté, le Club Athlétique Sarladais Périgord Noir lance un défi sur sa page Facebook : le Bottle Challenge. Ce jeu largement répandu sur les réseaux sociaux et qui consiste habituellement à ouvrir une bouteille avec le pied, a été habilement adapté aux amateurs de ballon ovale. Chacun peut s’y essayer. Les meilleures vidéos postées se verront récompensées : leur auteur recevra en cadeau un véritable ballon de rugby. Pour ceux qui vivent en appartement, attention aux personnes et objets fragiles… Un entraînement intensif est recommandé !

 

 

 

Le virus de l’apéro

L’événement Monbazillac en folie, prévu les 30 et 31 mai 2020 a logiquement été annulé. Qu’à cela ne tienne, les viticulteurs du prestigieux vignoble, plutôt que de broyer du noir, ont décidé de déboucher chaque soir une bouteille de leur savoureux nectar, en montant le son pour « ambiancer ». Un petit grain de folie, immortalisé par une vidéo postée sur les réseaux sociaux, accompagnée des hashtags #covidetonverredemonbazillac #lavignecontinue et #coronavinus. Une bonne façon de positiver* !

 

 

Les vignerons de l'appellation Monbazillac

 

 

La fraise aux petits soins

Le contexte actuel place les fraisiculteurs de Dordogne dans une pénurie de main-d’œuvre étrangère. Comment gérer la cueillette des fruits? Une situation inédite, qui ne pouvaient laisser les vignerons indifférents. Spontanément, ils ont mis les saisonniers travaillant aux vignes à la disposition des producteurs pour leur donner un coup de main. Un bel exemple de confraternité!

 

Partout en France et plus que jamais dans le Périgord, le confinement fédère la population autour d’un objectif commun, favorise le bon sens et la raison, multiplie les gestes de solidarité. Jamais un isolement n’a créé autant de lien. Les circuits courts sont privilégiés, pour soutenir les petits producteurs et l’économie locale. Le respect et le savoir-vivre reprennent leurs droits. L’optimisme est de rigueur. Vive la Périgord Attitude !

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

 

 

Texte Pierre Bléhaut

#météo
  26° Bergerac sec
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr