Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Le sol en chanson : Exit, existe !

Du micro au macro, les organismes vivant dans le sol favorisent son activité. Plus un sol sera riche et vivant, plus il sera résistant à l’érosion, la sécheresse ou encore les inondations. Puis, il apportera aux cultures la nourriture nécessaire à leur croissance. C’est la raison pour laquelle préserver et favoriser la vie du sol est une priorité pour les viticulteurs du vignoble de Bergerac et Duras, soucieux de préserver leur environnement. Oui, mais comment évaluer la vie du sol ? Et surtout, comment la préserver ?

 

 

Qui mange un slip laisse l’élastique !

Les habitants du sol se nourrissent de la matière végétale qu’ils ont à disposition, comme le coton d’un slip (Bio de préférence) que l’on aurait enfoui dans le sol à quelques centimètres de profondeur ! Afin de tester si le sol est habité (et donc sain) le slip sera déterré 3 mois plus tard. Si l’on ne trouve que l’élastique du slip, c’est gagné, le sol est bel et bien habité.
Exit slip ! Existe sol vivant !

Si le slip reste intact, c’est que le sol est inhabité d’organismes vivants. Pour favoriser la présence d’organismes, le viticulteur sème des couverts végétaux riches de céréales, légumineuses, pour aérer, structurer et nourrir la vie du sol.
Nourri par les plantes, le sol alimente les organismes à son tour qui vont pouvoir dégrader le slip.
BREAKSLIP ! Exit les engrais chimiques ! Existe agroécologie !

* Plus d’infos sur Chambre d’Agriculture Dordogne

 

Pour l’hiver nous préférons la laine

La bonne idée agricole ? Laisser les moutons le soin de tondre le gazon et ainsi de nourrir le sol par leurs déjections.
Exit le désherbant ! Existe alternative !

Banquet nocturne

Le repas préféré des chauves-souris ? C’est Eudémis, un petit papillon friand de raisin. C’est pourquoi une quarantaine de vignerons de Monbazillac et Duras favorisent leur présence autour des vignes en posant des nichoirs dans le cadre du projet BatViti.
Exit l’insecticide ! Existe biodiversité !

 

 

 

 

Un ami nommé Ted

Depuis toujours les vignerons doivent maîtriser la prolifération des mauvaises herbes sous les rangs de vignes, sans quoi elles pourraient nuire au développement des racines de la vigne. Un travail minutieux et fastidieux. Aujourd’hui, c’est Ted le Robot qui fait le travail en venant griffer la surface du sol dans les vignes, au Château de Monbazillac par exemple. Il est léger, silencieux, autonome et sans danger pour la vigne. Une vraie innovation ! Ted est le nouveau compagnon du vigneron.
Exit glyphosate ! Existe innovation !

 

 

#à lire – Comment construire son nichoir à chauves-souris #à lire – Chauves-souris, anges gardiens des vignobles ?
Un territoire viticole au paysage diversifié et à la biodiversité préservée
Plus de 30% des exploitations sont certifiées AB et HVE, soit plus de 35% des surfaces.
Plus de 60% des exploitations sont engagées dans une démarche environnementale qu’elle soit individuelle ou collective.
Un paysage modulé par une agriculture diversifiée.
Un territoire touristique avec 132 adhérents à la Route des Vins, dont 42% sont certifiés Bio ou HVE.
Une rivière classée réserve de biosphère par l’UNESCO.
100% d’exploitations engagées dans une démarche environnementale d’ici 4 ans
#météo
  4° Bergerac
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr