Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#Vrai

Questions pour un ambassadeur

André Compeyre, Sommelier ambassadeur officiel du vignoble du Sud-Ouest aux Etats-Unis

Natif de Toulouse, André Compeyre gravite depuis 20 ans dans les sphères de la haute sommellerie américaine. Nous l’avons retrouvé à Aldo Sohm au cœur de Manhattan où était organisée une dégustation Bergerac Duras pour les professionnels en octobre dernier. Annexe du Bernardin, « The » restaurant français trois étoiles Michelin (l’équivalent de la Tour d’Argent pour les américains), ce très select bar à vins qu’il dirige porte le nom de son créateur, Aldo Sohm, auréolé du titre de meilleur sommelier du monde.

Mag 247 : De l’école hôtelière de Toulouse en mention sommellerie, à Big Apple, votre parcours, parsemé d’étoiles, dans des établissements de rêve s’est fait  au gré de rencontres ?

André Compeyre : Le vin m’inspire et mes mentors m’ont inculqué la curiosité. Ce sont des vrais maîtres à penser que j’ai eu la chance d’avoir dès le début. Pourquoi ici le vin a ce goût de silex et ailleurs d’autres aromes ? Ce don de la terre m’a totalement fasciné. Mon premier maître de stage m’a d’emblée embauché en créant son restaurant et, ensuite, grâce à lui, j’ai atterri à Londres au Gavroche (3 étoiles Michelin), puis au Connaught . De là une opportunité s’est présentée à New-York où j’ai travaillé dix ans pour Alain Ducasse. A Aldo Sohm, je suis entouré par une équipe jeune, qui me pousse à être toujours dans la recherche.

Mag 247 : Vous êtes l’ambassadeur officiel des Vins du Sud-Ouest aux Etats-Unis et citoyen américain. De votre poste d’observation privilégié quels sont les atouts des vins du Sud-Ouest pour le consommateur américain ?

André Compeyre  : Ici, comme ailleurs, le retour au naturel, dans le monde du vin, se traduit par une aspiration à retrouver le fruit et l’authenticité. Les vins body-buildés à la mode en Californie relèvent d’une époque révolue. Le Sud-Ouest offre le condensé de cela : la pureté du fruit, sans fard, en plus de la complexité qu’apporte sa fabuleuse mosaïque de terroirs.

La carte d’Aldo Sohm, regorge de cuvées très prestigieuses avec des prix en conséquence. Le Tour des Gendres Gloire de mon Père, facturé 14 dollars au verre (une peccadille, du coup NDLR) est un des vins les plus flashés par mes clients sur leurs smart phones. Des vrais vins gourmands, le Sud-Ouest c’est cela. Côté liquoreux, pour 30 dollars, on peut s’offrir un verre de Monbazillac Château Tirecul la Gravière qui a la classe d’un Château Yquem. De l’or liquide…

dégustation à Aldo Sohm

 

Mag 247 : Vous avez oeuvré pour la promotion de notre région lors du Trophée Wine Region of the Year et avez assisté à la remise du trophée à Miami en janvier dernier. A titre personnel, quelles images du Sud-Ouest  sont ancrées dans vos souvenirs?

André Compeyre  : Ma région d’origine, le Grand Sud-Ouest, avec la vallée de la Dordogne, Rocamadour sur sa falaise… Un joyau médiéval comme Sarlat, qui relève de la féérie, le Périgord, c’est un mythe !

wine star awards
WINE STAR AWARDS
And the winner is……

les appellations du Sud-Ouest, dont Bergerac-Duras occupe une belle part, ont remporté ce trophée prestigieux décerné par le célèbre magazine américain Wine Enthusiast !

#météo
  12° Bergerac
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7234
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr