Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#Vrai

Saussignac, le don de la nature !

Pour vivre heureux, préservons notre havre de paix et de nature ! Telle pourrait être la devise de ce petit terroir, dans le prolongement de la côte nord de Monbazillac. Au sud-ouest de Bergerac, Saussignac offre un cadre définitivement champêtre, au relief harmonieux dans un charmant dédale de coteaux escarpés. Un écrin pour une pépite…

La nature et l’Homme

Animés du plus grand respect envers leur paysage et cette terre généreuse les vignerons (dont une grande proportion œuvre en bio) y soignent leurs vignes, comme des jardiniers, pour produire leur gamme d’appellations bergeracoises en blanc sec, rouge et moelleux. Ils réservent la quintessence de leurs raisins sémillon, (avec un peu de muscadelle, de sauvignon et de chenin parfois) pour leur cuvée de liquoreux.

L’appellation communale « Saussignac » lui est exclusivement réservée depuis 2005 et son décret (l’un des plus stricts dans les appellations de liquoreux), semble tout simplement dicté par la nature et une volonté de qualité extrême.

Quatre jolies communes bénéficient de l’appellation :

  • Gageac Rouillac
  • Saussignac,
  • Razac de Saussignac
  • Monestier.

Sacrée pourriture…

 

Une ligne de coteaux, qui ourlent la plaine de la rivière, sur plusieurs kilomètres de long offre la configuration idéale pour la production de liquoreux d’exception.

Les brouillards matinaux, l’automne venu, favorise le phénomène de la pourriture noble (le botrytis cinerea) sur les raisins qui sont ensuite cueillis en tries successives.

La particularité : Il faut que la richesse en sucre du raisin soit exclusivement le résultat de la concentration naturelle de la baie du raisin par l’action de la pourriture noble (en clair, pas d’enrichissement additionnel possible).

Une matière première avec laquelle les vignerons de Saussignac composent avec passion, patience et un certain goût du risque.

En effet, les vendanges tardives sont soumises aux aléas de la nature : en cas d’excès de pluie lors des tries successives, la récolte devient très aléatoire.

La pourriture noble (le botrytis cinerea)

Mais la nature fait bien les choses, et les beaux millésimes leur offrent, en récompense de leurs efforts, un pur nectar !

#météo
  9° Bergerac
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque mois
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

5252
Likes
139
Followers
55
Pins
 
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr