Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Tous chez le caviste !

Jules Deloffre, un caviste engagé.

Le créateur de la cave Cemiyon (Saint-Germain-en-Laye) incarne et chérit les flacons qui garnissent ses étagères. Un rôle d’ambassadeur qu’il endosse volontiers pour les vins de Bergerac et Duras. C’est dans cette région chère à son cœur, qu’il a récolté les meilleurs souvenirs d’une enfance pas si lointaine…

247 le mag : Pourquoi avoir baptisé votre cave Cemiyon ?

C’est un clin d’œil au sémillon, cépage emblématique du vignoble de Bergerac qui trouve son expression la plus aboutie dans le Monbazillac transcendé par la pourriture noble. Pour lui rendre hommage, j’ai élaboré, avec mon parrain – ex-propriétaire du Château La Maroutie à Monbazillac- la cuvée Basilicus. Issue à 100% de vieilles vignes de sémillon. Bien sûr, elle est proposée à la cave Cemiyon. Vous l’aurez compris, le Monbazillac, c’est mon dada !

247 le mag : Décrivez-nous « votre » vin du Périgord

J’aime tout de cette région ! Ses paysages, ses châteaux, son histoire et surtout ses valeurs. Là-bas, je me sens proche des gens ; j’apprécie leur convivialité et leur simplicité. Oui, les vignerons y sont des paysans, mais des paysans cool : ils travaillent dans le respect du terroir et n’ont rien à envier aux grands vignobles voisins.

247 le mag : Quel est, dans votre cave, le public des vins de Bergerac et Duras ?

Très varié. Ces vins faciles incarnent la tradition renouvelée et, du coup, plaisent à un large public. Ni trop sophistiqués comme le sont parfois les Bordeaux, ni trop rustiques contrairement à l’image qu’on a parfois à tort des vins du Sud-Ouest, ils offrent une alternative intéressante à ces deux provenances. Les amateurs de Bordeaux conservent avec eux leurs repères, tout en s’offrant le plaisir de la découverte et de l’authenticité.

247 le mag : Est-ce que Monbazillac rime avec foie gras ?

Oui, mais pas seulement ! Au moment des fêtes, le tandem Monbazillac/foie gras reste une valeur sûre. Pourquoi ne pas déporter cette association plus tard dans le repas, avec du fromage ? On peut aussi sublimer ce grand liquoreux en l’associant à des plats sucrés/salés, des fromages à pâtes persillées, des desserts à base de fruits ou encore une mousse chocolat/expresso.

Stéphanie Lassale

En apparté

Jules Deloffre – Cave Cemiyon – 36 rue de paris – 78100 Saint-Germain-en-Laye

Tel : 01 72 55 29 46

www.cemiyon.com 

Facebook @CemiyonVins

#météo
  25° Bergerac sec
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

5994
Likes
191
Followers
54
Pins
 
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr