Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Jeanne Barret, le destin hors pair d’une « apprentie botaniste »

Sans vous conter fleurette, c’est tout de même une bien jolie histoire, celle de cette jeune paysanne du fin fond de la Dombes au XVIIIe siècle. Elle deviendra la première femme à avoir accompli le tour du monde avant de goûter une retraite paisible sur les bords de la Dordogne.

À 24 ans, Jeanne Barret, se retrouve au service de Philibert Commerson, botaniste au talent déjà reconnu, qui s’est orienté vers des études de médecine au grand dam de son père. Ce dernier, notaire, souhaitait le voir prendre sa suite. Philibert se passionne tout particulièrement pour les plantes. Devenu veuf très jeune, il noie son chagrin dan ses travaux sur la flore et acquiert une belle réputation parmi les spécialistes de l’époque. Une complicité intellectuelle et amoureuse l’amène à partager sa passion pour la botanique avec sa jeune recrue. Il devient en quelque sorte son mentor en l’initiant à la cueillette, au tri, au séchage et à l’inventaire des espèces. Une aventure qui les mènera au bout du monde… En effet, en 1767, Philibert Commerson est mandaté pour embarquer dans l’expédition de Bougainville afin d’explorer la flore des contrées lointaines au cours d’un voyage autour du monde.

 

 

 

Pour suivre son pygmalion, Jeanne Barret, déguisée en homme n’hésite pas à embarquer clandestinement à bord de l’Étoile, qui met le cap sur l’Amérique latine. En effet, il était à l’époque interdit d’emmener une femme à bord ! Elle joue donc le rôle de valet, en parcourant les rivages pour faire les cueillettes et ainsi aider son bien aimé professeur. Tous deux vont s’extasier sur la luxuriance de la flore sud-américaine et ils n’auront de cesse de l’inventorier. On leur doit parmi de nombreuses découvertes, celle d’une liane fleur qu’ils baptiseront le « bougainvillée ». Mais le stratagème de Jeanne sera dévoilé lors d’une escale à Tahiti, mettant fin à sa collaboration clandestine. Elle continue tout de même son trajet à bord de l’expédition jusqu’à s’établir sur l’Isle de France, ancien nom de l’Île Maurice, avec son compagnon. L’intrépide aventurière, pleine de ressources, révèle un talent de femme d’affaires avisée en ouvrant un cabaret à Port Louis.

 

Après la mort de Philibert, elle rencontre sur l’île un officier Périgourdin, natif de la région de Montravel, Jean Dubernat, avec qui elle fera le voyage retour vers la France. Ils se retireront à Sainte-Foy-la-Grande avant d’acheter une propriété dans la campagne environnante, dans le hameau de Saint-Aulaye en surplomb d’un méandre de la Dordogne. Un dernier cadre champêtre à l’image de cette pionnière de la biodiversité, reconnue « femme extraordinaire » par Louis XVI.

 

Texte Marie-Pierre Tamagnon

Illustration Yann Hamonic

#météo
  -2° Bergerac
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr