Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Le sens de la nature en 6 personnalités #1

Dans le vignoble de Bergerac et Duras, la biodiversité s’inscrit dans l’ADN de nombre de vignerons et certains ont déjà transmis ces valeurs aux jeunes générations. Les témoignages d’un vigneron ou vigneronne de chaque grand terroir d’appellation nous offrent une ode à la biodiversité, à savourer et à méditer…

Fanny et le bio en héritage

Petite fille d’un vigneron pionnier du bio dans le vignoble de Monbazillac, Fanny, née en 1979 n’a jamais vu un produit chimique au domaine. Elle ne sait pas si elle aurait pu reprendre la propriété si elle avait été en agriculture conventionnelle. Perpétuer la particularité familiale à l’heure où le bio est passé d’un statut marginal à celui d’atout commercial majeur est une évidence. Tout comme la transmission à travers le réseau tissé par les aînés s’inscrit dans une tradition transgénérationnelle.

 

 

Fanny est très investie dans le monde paysan, au sein de la structure Agrobio Périgord, association de producteurs bio : « Je suis en monoculture mais le partage avec les autres producteurs m’enrichit ». Fanny a fait l’objet d’un portrait dans le documentaire très remarqué d’Enora Boutin « Souviens-toi de ton futur », une belle façon de transmettre à son tour et de revendiquer la notion de biodiversité, qui s’est toujours inscrite comme un marqueur fort du territoire.

Fanny Monbouché
Domaine Gendre Marsalet
AOP Monbazillac et Bergerac

 

 

Thierry Daulhiac
Château Le Payral
AOP Saussignac et Bergerac

La biodynamie qui dynamise

« La philosophie de la biodynamie repose sur une notion d’harmonie », résume Thierry en contemplant sa parcelle de vigne sur le plateau qui descend vers un bosquet. On apprend que le sol n’est pas seulement un substrat et l’on prend en compte la globalité de son environnement où les astres jouent un grand rôle.
Par l’observation et l’écoute de la nature et des êtres vivants qui la composent, l’homme peut travailler sur une notion d’équilibre des énergies apportées par les différents éléments, végétal, astral, terrestre… «Mes plus belles parcelles de vignes se trouvent dans un vallon bordé d’un ruisseau entouré d’arbres, une terre qui a toujours été préservée, riche en énergie positive».

 

Quand la nouvelle génération transforme l’essai en bio…

Comme disait Michel de Montaigne, l’un des tout premiers amateurs de Montravel « On ne boit pas, on donne un baiser et le vin vous rend une caresse »… Quentin et son frère Benjamin du Château Moulin Caresse, ne se reposent pas sur la renommée acquise par ce domaine au doux nom grâce à la génération précédente, Jean-François et Sylvie. Et pour eux, aller de l’avant, c’est aller vers le vert… « Nos parents ont hissé les vins du domaine à un niveau de qualité très exigeant qui a positionné Château Moulin Caresse dans le monde de la gastronomie.

 

Le travail de recherche et d’essai pour s’affranchir totalement des intrants chimiques mené par mon père a été assidûment poursuivi par mon frère, Benjamin, avec le passage en HVE 3. Cela nous a permis d’aborder sereinement l’étape primordiale de la conversion en Agriculture Biologique (certification en 2022) avec toute la maturité nécessaire ! Notre conversion est la pierre que nous apportons à l’édifice que notre famille construit depuis neuf générations ! ».

Quentin Deffarge
Château Moulin Caresse
AOP Montravel et Bergerac

 

A retrouver prochainement, la 2ème partie de cet article avec 3 nouveaux portraits de vignerons !

 

Texte Marie-Pierre Tamagnon

Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr