Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Les liquoreux cassent les codes #1

Le vignoble de Bergerac Duras a la particularité de compter dans ses rangs quelques jolis spécimens de vignerons allant du doux dingue au franchement rock’n’roll.
Ils ont toujours une idée d’avance pour organiser happenings sur le pouce et événements oenotouristiques tenant quasiment de la performance.
Leur point commun : les liquoreux.
Coïncidence ? On serait tenté de dire non, tant une dose de folie est forcément nécessaire pour produire ces vins d’exception. Petit tour des initiatives les plus osées au cœur d’un vignoble de liquoreux toujours là où on ne les attend pas.

Liquoreux : une folie douce

Savez-vous comment sont faits les vins liquoreux ?

Les vignerons qui les créent ont un petit grain et vous allez vite comprendre pourquoi. Pour commencer, à Bergerac, il y a 3 appellations d’origine protégée de liquoreux : l’AOP Monbazillac (la plus grande appellation de liquoreux au monde), l’AOP Saussignac et l’AOP Haut-Montravel. Le secret des liquoreux, c’est Botrytis cinerea, un champignon microscopique qui, à la faveur de l’automne et des brouillards matinaux montant de la Dordogne, vient s’installer sur les raisins. On l’appelle aussi pourriture noble. En rendant la peau des raisins poreuse, le botrytis va vider les baies de leur jus, concentrer ainsi leurs arômes, et les faire évoluer vers des notes de fruits confits, miel, fruits à coque…

 

 

Conséquence de ce phénomène de concentration : les rendements sont très faibles. De plus, comme la pourriture noble ne se développe pas de manière homogène, les vignerons doivent vendanger à la main et faire plusieurs passages sur une même parcelle : au moins 3 ! C’est ce qu’on appelle les tries successives. Chaque année, les vignerons doivent attendre que le botrytis veuille bien se développer. Et parfois, c’est long. En attendant, le raisin reste dehors, potentiellement soumis aux intempéries : super stressant. Une fois vinifié, le vin est ensuite élevé en barriques et c’est aussi beaucoup de travail. Bref, produire des liquoreux, c’est très risqué, c’est un boulot monstre… Autant dire une folie réservée aux passionnés !

Monbazillac

La Botrytisée, une course déjantée au cœur des vignes

Créée en 1936, l’AOP Monbazillac a fêté ses 80 ans en 2016. Pour l’âge de raison, vous repasserez, car ses vignerons ont des idées sans cesse plus dingues les unes que les autres. Dernière en date : la création en juin dernier dans le cadre des journées Monbazillac en Folie d’une course à obstacles 100% vigneronne appelée La Botrytisée. Plus de 450 participants se sont élancés sur la ligne de départ. Sous un soleil radieux, ils ont pu prendre une douche au Monbazillac, traverser les marcs mouvants, escalader la montagne de ceps de vigne, rouler des barriques, etc. En tout, 20 obstacles délirants à franchir en équipe – et costumé – le long d’un parcours de 5 km à travers les vignes. Plus de 3000 personnes sont venues applaudir les participants et bénéficier des dégustations thématiques, concerts et autres animations proposées dans le beau village de Monbazillac.

En amont de l’événement, les vignerons de l’appellation ont travaillé des mois d’arrache-pied pour relever ce défi un peu fou. Et le jour J, ce ne sont pas moins de 120 bénévoles qui ont contribué au succès de l’événement.

Rendez-vous en mai 2020 pour Monbazillac en Folie 2 !

Monbazillac en Folie
Les 30 et 31 mai 2020
Actualité à suivre sur www.monbazillacenfolie.com

La Botrytisée 2019

 

 

Texte Alexandrine Bourgoin

#météo
  24° Cotes de Montravel
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr