Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Le sens de la nature en 6 personnalités #2

Dans le vignoble de Bergerac et Duras, la biodiversité s’inscrit dans l’ADN de nombre de vignerons et certains ont déjà transmis ces valeurs aux jeunes générations. Les témoignages d’un vigneron ou vigneronne de chaque grand terroir d’appellation nous offrent une ode à la biodiversité, à savourer et à méditer…

« Réinventer le domaine autour de notre projet de vie » : le défi de la permaculture et de l’agroforesterie

Florent a vraiment un CV de premier de la classe (diplômé de l’école d’ingénieur en agriculture de Purpan et oenologue de l’ENSA Montpellier) qui lui a permis de gérer des domaines prestigieux en France et en Toscane. Il a rencontré Uyen, juriste en droit de l’environnement à Bruxelles. Tous deux n’ont pas hésité à bifurquer vers un projet de vie loin du confort que pouvaient leur assurer ces brillantes carrières. Ils ont redéfini ensemble l’activité du domaine familial (créé par le père de Florent) sur l’appellation Rosette, de manière à ce que « cet organisme agricole vivant » gravite autour de leur style de vie et de leurs valeurs : la famille, l’écologie et la permaculture… « Soigner la terre, soigner les hommes et les nourrir, redistribuer l’abondance de manière équitable » résume Uyen, qui se définit fièrement comme « paysanne-cueilleuse ».

 

 

Sur ce mode permaculturel ils ont réintroduit la biodiversité au milieu du vignoble avec une « forêt nourricière », la culture de plantes aromatiques et de légumes sur buttes permanentes, l’implantation d’arbres fruitiers autour des parcelles de vignes. En fin d’année 2020, environ 1 000 arbres auront été plantés sur tout le vignoble, un ancien verger sera réhabilité avec de la vigne en son sein et une parcelle de 5 hectares sera semée d’anciennes variétés de blé. Uyen partage sa connaissance des plantes en organisant des « déjeuners sauvages » mêlant produits du potager, herbes et fleurs comestibles où l’on découvre l’étonnante richesse des saveurs végétales. Cette expérience joliment bucolique et poétique qui a séduit les touristes venus en Périgord. Loin des villes, un véritable antidote à l’ambiance rendue anxiogène par la crise sanitaire.

…………………………………………

Uyen et Florent Girou
Château Combrillac
AOP Rosette et Bergerac

Site web
Facebook
Instagram

 

 

Coopérateur bio et fier de l’être

Chez les Combaud, l’agriculture bio est une tradition familiale. À la création de la cave de Berticot à Duras, en 1965, les parents de Patrice et son oncle étaient déjà les principaux apporteurs de raisins bio sur les 3 fournisseurs bio que comptait la cave à ses débuts. Côté biodiversité, l’élevage bovin (toujours en bio) s’inscrit comme la deuxième spécialité de la famille, réservé aux circuits courts, voire très courts : en effet, l’été on peut déguster les délicieuses entrecôtes (Gaec de la Gillette) à l’ombre des platanes de l’adorable marché gourmand de Soumensac, avec vue imprenable sur la vallée du Dropt ! Aujourd’hui, Patrice, administrateur de la cave, est heureux de voir que son parcours a fait des émules et que la philosophie de sa cave est en harmonie avec ses convictions personnelles : 20% de la superficie du vignoble la Cave de Berticot est en bio et 80% des vignerons coopérateurs sont en HVE. Des chiffres qui positionnent la cave comme un modèle à suivre avec une gamme de 5 références en bio. Côté oenotourisme, l’été, l’animation « les sentiers bio de Berticot » mêle découverte de la vigne et de son environnement avec musique et casse-croûte aux saveurs locales.

…………………………………………

Patrice Combaud
Cave de Berticot
Domaine Moulin de Jabot
AOP Côtes de Duras
Site web
Facebook

 

 

 

Au pays des argiles bleues, Mickaël a élu son domaine

Issu du milieu viticole (un père vigneron et un grand-père courtier à Sainte-Foy-la-Grande), Mickaël est en premier lieu attiré par la nature. Après ses études viticoles à Montagne Saint-Émilion, pour son premier stage, un domaine en biodynamie s’impose et il devient par la suite chef de culture dans un domaine en Agriculture Biologique. En 2017, après deux ans de recherche d’un terroir pour s’installer, il a le coup de foudre pour une parcelle de 6 hectares à Creysse. « J’ai découvert des terroirs magnifiques sur Montravel et dans le Sud bergeracois, et j’ai finalement craqué pour Pécharmant, une appellation fabuleuse. Le sous-sol de mes vignes est composé d’argiles bleues, très rares ». Sur cette zone, prisée des bergeracois qui y élisent résidence souvent à proximité des parcelles, il plante des haies d’arbres fruitiers traités en bio par ses soins ; tout comme son vignoble qui sera certifié en 2021. Il invite le voisinage à la cueillette libre des fruits, faisant ainsi le premier pas dans une volonté de « partage du territoire » en bonne intelligence.

…………………………………………

Mickaël Gaulhiac
Domaine Hukulumbarros
AOP Pécharmant
Site web
Facebook
Instagram

 

Texte Marie-Pierre Tamagnon

Photos Loïc Mazalrey

#météo
  15° Montravel sec
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr