Very Mag Trip en Périgord Agenais, le magazine 247% #lifestyle !
247, c'est le #feelgood magazine des amoureux du bien-vivre à la périgourdine....
Le mot du jour : #plaisir
  logo
logo  
#

Tandem paysan Château Combrillac & Born to be wild

Uyen est la paysanne-cueilleuse derrière le très frais projet Born to be wild. Florent est l’artisan-vigneron à l’origine des vins de Bergerac et Rosette du Château Combrillac à Prigonrieux. Époux à la ville, le tandem revendique au champ une même volonté de mettre en valeur le terroir sur lequel ils ont choisi de s’ancrer et faire pousser enfants et idées neuves.

Interview

 

 

Uyen, vous exercez le beau métier de paysanne-cueilleuse. En quoi cela consiste ?

 

Je cultive ou procède à la cueillette sauvage de plantes aromatiques et comestibles. Je les valorise ensuite en tisanes que je commercialise via ma boutique en ligne. Et je fabrique également des bâtonnets glacés à base de fruits entiers et infusion de plantes et de fleurs que je vends l’été sur les marchés gourmands et  festivals avec mon triporteur. Tout est bio, et tous les conditionnements sont pensés dans une optique zéro déchet. Avec Born to be wild, je souhaite reconnecter les citadins à la nature grâce à des produits gourmands, ludiques, beaux, bons et réconfortants.

 

Votre projet vient de fêter son 1er anniversaire. Comment est née l’idée de Born to be wild ?

 

Pendant 10 ans, j’ai été juriste spécialisée dans la protection de la nature et la biodiversité à Bruxelles. J’agissais en faveur de l’environnement, mais tout était tellement long… et assez coercitif. J’ai eu envie de m’inscrire dans une action plus concrète, immédiatement tangible. Florent de son côté souhaitait se recentrer sur la redynamisation du Château Combrillac. Nous avons commencé à réfléchir ensemble à un projet commun où s’imbriqueraient parfaitement activités professionnelles et vie de famille, et qui nous permettrait de vivre selon nos convictions en matière d’écologie. Pendant ma première grossesse, je m’étais beaucoup intéressée aux plantes et à leurs pouvoirs miraculeux. Combrillac avec ses bois et ses prés m’a petit à petit amenée à mon nouveau métier de paysanne-cueilleuse. Je suis très attachée à ce terme car dedans il y a le mot pays qui traduit bien mon envie d’agir localement, de faire rayonner ma démarche à partir de mon territoire.

 
"Reconnecter les citadins à la nature"
– Uyen et Florent

 

Florent, vous êtes vigneron au Château Combrillac. Quels sont vos projets pour cette belle propriété familiale sur laquelle vous travaillez depuis 2008 ?

 

Mon premier objectif a été de m’y poser. Pendant plusieurs années, j’ai mené en parallèle différents projets et missions en tant qu’oenologue-conseil. J’ai eu envie de me consacrer davantage au Château Combrillac et c’est ce qui a permis d’amorcer la conversion en bio (3ème année de conversion) que j’envisageais depuis longtemps. C’était important de pouvoir appliquer dans ce cadre aussi les principes qui m’étaient chers par ailleurs.

 

Aujourd’hui, ce que j’aimerais pour le domaine, c’est créer un goût Combrillac, plutôt qu’une patte Florent Girou. J’ai beaucoup de respect pour la culture vigneronne et je lis beaucoup pour revenir à l’origine des bons savoir-faire vignerons. Échanger avec d’autres est aussi très important pour moi. C’est d’ailleurs ce qui a motivé le projet Les équilibristes, mené avec mon collègue François de Monval. Nous collaborons avec des viticulteurs créatifs et façonnons avec eux des cuvées inédites sur le principe du mentoring. J’ai moi-même créé la cuvée Hirsute en IGP Périgord coaché par un autre vigneron. Le résultat est très étonnant. Cela permet de s’interroger sur ses pratiques, de sortir des sentiers battus… et de l’isolement du métier.

 

Pensez-vous à un projet qui réunirait Born to be wild et Château Combrillac ? 

 

Nous nous entraidons au quotidien. Florent m’aide pour tout ce qui est travail mécanique. De mon côté, je l’aide pour la vente à la boutique du domaine. Et surtout cette année, je vais produire tisanes et purins (consoude, ortie, prêle) et nous allons développer la biodynamie sur le domaine. Nous avons aussi un projet de boisson fermentée à base de plantes… De manière générale, nous nous influençons beaucoup mutuellement. Chacun vient nourrir la réflexion de l’autre et s’attache à envisager la propriété comme un écosystème où nos différentes activités interagissent et s’équilibrent. Quelques animaux devraient notamment bientôt faire leur apparition…

Pour en savoir plus

Château Combrillac
Florent Girou
Impasse Coucombre
24130 Prigonrieux
05 53 23 32 49
www.combrillac.fr
Facebook

Born to be wild
Thien Uyen Do
www.born-to-be-wild.fr
Facebook

#météo
  26° Bergerac sec
Découvrir 
Recevez nos billets doux chaque semaine
La news 247
ça vous a plu ?
Partagez cet article
Ecrire un petit mot...
Commentaires

7793
Likes
225
Followers
54
Pins
56
Vues

Suivez-nous sur
Instagram

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.
Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour. Plus d'infos sur www.mangerbouger.fr